Compréhension de la dépression du système nerveux central (SNC): symptômes, traitement et plus

Compréhension de la dépression du système nerveux central (SNC): symptômes, traitement et plus
Dépression du système nerveux central (SNC): Connaître les faits

Qu'est-ce que la dépression du SNC

Le système nerveux central (SNC) se compose du cerveau et de la moelle épinière.

Le cerveau commande le centre. Respirer et battre votre cœur, il régit pratiquement toutes les autres parties de votre corps et de votre esprit, y compris ce que vous ressentez et interagissez avec le monde qui vous entoure.

La moelle épinière est capable de communiquer avec le cerveau.

Lorsque les fonctions du SNC ralentissent, c'est ce que l'on appelle la dépression du SNC: ralentir un peu n'est pas forcément dangereux, même si c'est parfois utile. ça ralentit trop bas, cela peut rapidement devenir un événement mortel.

Continuez à lire pour en savoir plus sur la dépression du SNC et les signes avant-coureurs de problèmes.

Symptômes Quels sont les symptômes de la dépression du SNC?

Un léger ralentissement du SNC peut vous faire vous sentir moins anxieux et plus détendu. C'est pourquoi les dépresseurs du SNC (sédatifs) sont utilisés pour traiter l'anxiété et l'insomnie.

Dans certains cas, vous pouvez également présenter:

  • manque de coordination
  • ralentissement ou troubles de l'élocution
  • somnolence

Si le ralentissement du SNC s'aggrave, les symptômes peuvent inclure:

  • mauvais jugement
  • respiration ralentie
  • fréquence cardiaque ralentie
  • confusion
  • léthargie

Un système nerveux central sévèrement déprimé peut entraîner un délire ou un coma. Sans traitement rapide, ceci est potentiellement mortel.

CausesQuelle est la cause de la dépression du SNC?

Certains médicaments agissent sur les neurotransmetteurs du cerveau, ce qui ralentit l'activité cérébrale. Cela, à son tour, rend votre respiration plus lente et moins profonde. Cela fait aussi battre votre coeur plus lentement.

Les causes courantes de dépression du SNC comprennent l'utilisation de médicaments, de drogues ou d'alcool. Au début, ils peuvent provoquer un léger effet stimulant ou même une sensation d'euphorie. Mais ne vous y trompez pas, ces substances sont des dépresseurs du SNC. Certains antidépresseurs spécifiques comprennent:

Barbituriques

Ils sont parfois prescrits avant la chirurgie pour vous aider à vous détendre pendant l'intervention. Ils peuvent également être utilisés comme anticonvulsivants. Parce qu'ils sont si puissants, ils ne sont actuellement pas prescrits pour des choses comme l'anxiété et l'insomnie autant qu'ils étaient.

Les médicaments de ce groupe comprennent:

  • méphobarbital (Mebaral)
  • pentobarbital sodique (Nembutal)
  • phénobarbital (sodium luminal)

Benzodiazépines

Considérés plus sûrs que les barbituriques, ces médicaments sont prescrits pour traiter anxiété et insomnie. Il y a beaucoup de benzodiazépines, dont certaines dont vous avez probablement entendu parler:

  • alprazolam (Xanax)
  • diazépam (Valium)
  • triazolam (Halcion)

opiacés

Ils sont habituellement prescrits pour la douleur. Les opiacés communs comprennent:

  • codéine
  • hydrocodone (Vicodin)
  • morphine (Kadian)
  • oxycodone (Percocet)

L'héroïne est également un opiacé.

Sommeil

Certains somnifères entrent également dans cette catégorie. Ceux-ci comprennent:

  • eszopiclone (Lunesta)
  • zaleplon (Sonata)
  • zolpidem (Ambien)

À doses réduites, ces médicaments ralentissent la fonction cérébrale, produisant un sentiment calme ou somnolent. Une dose plus élevée peut ralentir votre rythme cardiaque et votre rythme respiratoire. Le danger est lorsque le SNC est trop ralenti, ce qui peut mener à l'inconscience, au coma et à la mort.

Mélanger de l'alcool avec d'autres dépresseurs du SNC amplifie leur impact et, dans de nombreux cas, peut être mortel.

Causes médicales

La dépression du SNC peut également résulter d'événements de santé graves.

Les conditions médicales chroniques peuvent vous exposer au risque de dépression du SNC. Cela comprend:

  • diabète
  • problèmes thyroïdiens
  • maladie hépatique
  • maladie rénale

Une lésion cérébrale directe peut également causer une dépression du SNC. Cela comprend:

  • anévrisme cérébral
  • tumeur
  • accident vasculaire cérébral
  • infection
  • traumatisme dû à une chute ou un accident.

Tout événement qui entraîne une diminution de la circulation sanguine et de l'oxygène au cerveau, comme une crise cardiaque grave, peut également entraîner une dépression du SNC.

Autres causes

Diverses autres choses dans votre environnement peuvent entraîner une dépression du SNC lorsqu'il est ingéré ou inhalé. L'un de ces produits est l'éthylène glycol, un produit chimique présent dans divers produits de consommation, y compris les produits antigel et de dégivrage. Lorsqu'il est ingéré, ce produit chimique est toxique pour le système nerveux central, les reins et le cœur. Il peut causer de graves complications de santé, y compris la mort.

En savoir plus: Tramadol vs Vicodin: Comparaison "

Facteurs de risqueFacteurs à considérer

Avoir des antécédents de dépendance peut vous exposer à un risque plus élevé de dépression du SNC. Vous pouvez également être à risque plus élevé si vous avez des problèmes respiratoires existants tels que l'emphysème et l'apnée du sommeil.

Diagnostic et traitement Quand consulter votre médecin

On peut s'attendre à une dépression due à un médicament sur ordonnance et ce n'est pas nécessairement un problème si la sédation est désirée.Mais si vous vous sentez trop lent ou trop somnolent pendant que vous prenez des médicaments qui dépriment le SNC, parlez-en à votre médecin. ou si votre dose peut être ajustée.

La dépression grave du SNC est une urgence médicale, quelle qu'en soit la cause Appelez les services d'urgence si vous remarquez une personne en détresse avec l'un de ces signes ou symptômes:

la peau est pâle et moite

  • respiration ralentie ou laborieuse
  • confusion, incapacité de parler
  • extrême léthargie
  • ongles ou lèvres sont violets ou bleus
  • rythme cardiaque lent
  • ne répond pas, incapable de s'éveiller
  • Si le coeur de quelqu'un arrête de battre, la RCR immédiate sera nécessaire pour sauver leur vie. Il est important d'appeler vos services d'urgence locaux immédiatement. Les premiers intervenants administreront de l'oxygène et commenceront à surveiller le cœur.

Si une surdose de médicament est la cause d'une dépression du SNC, il existe des médicaments qui peuvent inverser ces effets.

Dans une situation potentiellement mortelle, un médicament appelé naloxone peut inverser les effets toxiques d'une surdose d'opioïdes.Il peut être administré par voie intraveineuse, par injection ou par pulvérisation nasale.

Un médicament appelé flumazénil peut inverser les effets graves des benzodiazépines. Il est administré par voie intraveineuse.

Pour déterminer la cause de votre dépression du SNC, votre médecin prescrira probablement une série de tests sanguins et urinaires. Dans de nombreux cas, ils peuvent également commander un scanner ou une IRM du cerveau.

Une fois votre SNC rétabli, vous devrez vous attaquer à la source du problème. Si vous souffrez d'une affection qui nécessite des médicaments, vous devrez suivre les instructions de votre médecin. Si vous êtes devenu accro à l'alcool ou aux drogues, vous devrez vous retirer des produits chimiques en toute sécurité et vous engager dans un traitement à long terme contre la dépendance.

OutlookOutlook

Si vous prenez des médicaments dépresseurs du SNC, certains peuvent créer une forte dépendance. Cependant, il peut être dangereux d'arrêter soudainement de prendre vos médicaments sur ordonnance. Si vous vous inquiétez de votre utilisation, parlez à votre médecin de la façon de diminuer progressivement.

Si vous avez déjà eu un problème de toxicomanie, vous devriez continuer à éviter l'alcool et les médiations qui dépriment le système nerveux central.

Le traitement rapide de la dépression du SNC offre les meilleures chances de guérison complète. Un traitement différé peut entraîner des dommages irréversibles ou la mort.

PréventionIl existe-t-il un moyen de prévenir la dépression du SNC?

Si vous souffrez d'une maladie qui vous expose au risque de dépression du SNC, parlez-en à votre médecin. Discutez de la meilleure façon de gérer votre santé et de reconnaître les complications possibles de votre maladie dès le début.

Lorsque votre médecin vous prescrit un médicament, assurez-vous de bien comprendre son objectif et la durée de votre traitement. Demandez à votre médecin ou votre pharmacien d'expliquer les risques potentiels.

Pour réduire les risques de dépression du SNC due aux substances, suivez ces conseils:

Informez votre médecin des autres médicaments que vous prenez et de tout autre problème médical, y compris des problèmes de dépendance.

  • Suivez les instructions pour la prise de vos médicaments. N'augmentez jamais la dose sans consulter votre médecin. Consultez votre médecin lorsque vous voulez arrêter de prendre le médicament.
  • Lorsque vous prenez des dépresseurs du SNC, ne buvez pas d'alcool et ne prenez pas d'autres médicaments qui sont également des dépresseurs du SNC.
  • Informez votre médecin si vous éprouvez des effets secondaires troublants.
  • Ne partagez jamais de médicaments avec d'autres personnes. Conservez les médicaments, l'alcool et les autres produits potentiellement dangereux loin des enfants et des animaux domestiques.

Continuez à lire: Lorazepam vs. Xanax: Quelle est la différence? "